Français- la langue de l´amour

19 octobre 2013

Faut-il continuer avec la subvention du gaz propane?

En 2,010 lorsque Mauricio Funes est devenu président de la République, il a fait une loi avec laquelle quelque personnes ont la subvention du gaz. Cependant, le governement n´a pas d´argent pour payer aucune subvention, donc on utilise de l´argent prêté.

D´un côté, si on élimine la subvention du gaz, ça va affecter le peuple qui ne peut pas payer le prix réel. D´un autre côté, on va diminuer la dette externe, donc on doit trouver une autre énergie alternative. 

gas

 

Posté par saraperez à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 octobre 2013

Autobiographies

Je me trouvais ce matin, 16 octobre 1,832, à San-Pietro in Montorio, sur le mont Janicule, à Rome. Il faisait un soleil magnifique. Un léger vent de sirocco

banco

à peine sensible faisait flotter quelques petits nuages blancs au-dessus du mont Albano, une chaleur délicieuse régnait dans l’air, j’étais heureux de vivre. 

Je me suis assis sur les marches de San Pietro et là j’ai rêvé une heure ou deux à cette idée : je vais avoir cinquante ans, il serait bien temps de me connaître. Qu’ai-je été, que suis-je, en vérité je serais bien embarrassé de le dire.

Le soir en rentrant assez ennuyé de la soirée de l’ambassadeur je me suis dit: je devrais écrire ma vie, je saurai peut-être enfin, quand cela sera fini dans deux ou trois ans ce que j’ai été, gai ou triste, homme d’esprit ou sot, homme de courage ou peureux, et enfin au total heureux ou malheureux.

 

Stendhal, Vie de Henri Brulard, écrit en 1835-1836, publié en 1890

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

empresario

Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi.

Moi seul. Je sens mon cœur et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j'ai vus ; j'ose croire n'être fait comme aucun de ceux qui existent. Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre.

 

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1781

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je suis née à quatre heubeberes du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail. Sur les photos de famille prises l’été suivant, on voit de jeunes dames en robes longues, aux chapeaux empanachés de plumes d’autruche, des messieurs coiffés de canotiers et de panamas qui sourient à un bébé: ce sont mes parents, mon grand-père, des oncles, des tantes, et c’est moi. Mon père avait trente ans, ma mère vingt-et-un, et j’étais leur premier enfant. Je tourne une page de l’album; maman tient dans ses bras un bébé qui n’est pas moi; je porte une jupe plissée, un béret, j’ai deux ans et demi, et ma soeur vient de naître.

 

 Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, Gallimard, 1958

 

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un jour, j’étais âgée déjà, dans le hall d’un lieu public, un homme est venu vers moi. Il s’est fait connaître et il m’a dit :L’Amant

Je vous connais depuis toujours. Tout le monde dit que vous étiez belle lorsque vous étiez jeune, je suis venu pour vous dire que pour moi je vous trouve plus belle maintenant que lorsque vous étiez jeune, j’aimais moins votre visage de jeune femme que celui que vous avez maintenant, dévasté.

Je pense souvent à cette image que je suis seule à voir encore et dont je n’ai jamais parlé. Elle est toujours là dans le même silence, émerveillante. C’est entre toutes celle qui me plaît de moi-même, celle où je me reconnais, où je m’enchante.

Très vite dans ma vie il a été trop tard. À dix-huit ans il était déjà trop tard. Entre dix-huit ans et vingt-cinq ans mon visage est parti dans une direction imprévue. À dix-huit ans j’ai vieilli.

Marguerite Duras, L’Amant, Les Éditions de Minuit, 1984

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2.) Peut on comprendre pourquoi chaque auteur a écrit sa biographie?

Pour révéler et mettre en valeur les details de sa vie aux autres ou à eux-mêmes, ça peut être pour qu'on se souvienne d´eux ou pour enseigner quelque chose aux autres.

3.) Rediger les prémiers lignes de votre autobiographie

Née le 14 août 1,993 à 7 h du soir à Lourdes. Je suis née dans une ville pleine de problèmes sociaux, j'observe auteur de moi et je me demande quoi faire pour changer comme societé. Dans ma courte trajectoire de vie j'ai appris que l'éducation est la la meilleure façon de évoluer. Pourtant, ce gouvernement ne fait pas aucune effort pour améliorer cette partie de notre culture et nous continuons comme un des pays avec moins d´investissement en éducation. Moi, je fais ce que je peux pour m´instruir et j´aime le sentiment d´aider instruir aux autres, j´ai le fait et vais continuer en enseignant dans les écoles ce que j´ai appris jusqu'à présent.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1.) Lisez les devises. Que nous indiquent-elles sur la personnalité de leurs auteurs?

«Qui s’y frotte s’y pique» Le roi Louis XI

Il est philosophe

« Diviser pour régner »  L’homme politique italien Machiavel

Il est stratège et un bon dirigeant.

«Que sais-je ?» Le philosophe Michel de Montaigne

Il est réfléchi

«Ego, Hugo» L’écrivain Victor Hugo

Il est égoïste

«J’aime qui m’aime» L’écrivain Alexandre Dumas

Il est intéressé

 «Comprendre et ne pas juger» L’écrivain Georges Simenon

Il est tolérant

«Voler sans jamais atterrir» Le peintre Max Ernest

Il est optimiste

2.) Ma devise: Vie au présent et planifie l'avenir

Mon blason: 

blason1

3.) Lisez les titres des autobiographies et imaginez le votre.

«Un voyage surprenant»

Posté par saraperez à 05:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2013

La tolerance

                                                                                        

 

 

 

latol                                                                                               

« La discorde est le plus grand mal du genre humain,

et la tolérance en est le seul remède.  »

Voltaire

  «Le bonheur n’est pas dans la recherche de la perfection,

dans la tolérance de l’imperfection»

Anonyme

Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères,

sinon nous allons mourir tous ensemble

comme des idiots.»
Martin Luther King

«La tolérance, c'est la civilisation par excellence.»
Gilles Perrault

«Le meilleur aboutissement de l'éducation est la tolérance.»
Helen Keller

«La tolérance ne devrait être qu'un état transitoire, elle doit mener au respect.»
Goethe

«La tolérance est mère de la paix.»
Charles Nodier

Les derniers et les meilleurs fruits qui ne mûrissent que tard dans une âme ardente et passionnée, c'est la douceur envers la dureté, la tolérance envers l'intolérance, la charité envers l'égoïsme, et l'amour des hommes à l'égard du misanthrope.


                                                                                                                    

51602-tolerance


Les derniers et les meilleurs fruits qui ne mûrissent que tard dans une âme ardente et passionnée, c'est la douceur envers la dureté, la tolérance envers l'intolérance, la charité envers l'égoïsme, et l'amour des hommes à l'égard du misanthrope

Posté par saraperez à 07:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2013

Usage des noms et prénoms

En France

Les enfants peuvent avoir un ou deux noms de famille (patronymes) et un ou deux prénoms. C´est dès 2,005 qu´on peut donner aux enfants comme nom de famille celui du père, de la mère ou les deux accotés. Aussi, les époux peuvent garder chacun son prénom, même si on souvant suit l´ussage traditionnelle d´adopter le prénom du père pour les enfants et la femme marié. Un autre avantage de la modernisation du usage des noms c´est que ceux qui ont un prénom gênant peuvent le changer.

famille

De mon point de vue, la modernisation d´usage de noms et prénoms c´est bien parce que il y a beaucoup de liberté pour avoir le nom avec lequelle on se sent plus confortable. Le nom et prénom de chacun font partie de l´identité alors c´est très important avoir un qui va avec nous et notre style de vie.

Posté par saraperez à 06:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2013

Mes réflexions

Souriez, vous êtes surverillés!

Voilà que la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, annonce le triplement des caméras de surveillance dans nos villes en moins de trois ans!

Le temps de la surveillance généralisée est venu. Nos ordinateurs sont aussi infiltrés que la CIA à l'époque de la guerre froide. Nos voitures sont truffées de puces qui permettent de les localiser à tout moment. Nos téléphones portables sont des délateurs électroniques ambulants. Les couloirs du métro, les rues de nos villes ont vocation à se transformer en studio de cinéma où l'on pourra voir qui tient la main de qui, qui embrasse qui et, évidemment, qui arrache le sac à main de qui, le voleur n'a pas pensé à mettre sa cagoule. Nos cartes bancaires enregistrent chaque retrait d'argent liquide, chaque acte d'achat. Toutes nos depenses de santé sont répertoriées.

Nos achats sur Internet peuvent nourrir de formidables banques de donnée. Et celui qui saura exploiter vos clics  - commande de billets d'avion ou de train, remplissage de votre caddie au e-supermarché, choix de livres ou de spectacles - sera en mesure de connaître vos besoins et vos désirs. Un rêve de marketing.Tous surveillés, donc. C'est certes angoissant, mais cela peut s'avérer rassurant. Qui peut refuser que les cyberflics traquent les cyberpédophiles? Qui va s'opposer à l'installation de caméras dans la station de métro où, cet été, a été tué un touriste italien agressé pas de voleurs à la tire? Qui osera demander la suppression du NIR, ce numéro unique qui permet aux ordinateurs du ministère des Finances, les mieux renseignés de France, de traquer les fraudeurs en tout genre? Il n'y a pas de défense des libertés sans sécurité des citoyens.

Reste, qu'aujourd'hui la panoplie high-tech est si riche, grâce aux progrès de l'informatique et de l'electronique, que son utilisation pose un tas de questions philosophiques et éthiques, mais surtout politiques. Chacun, peut desormais surveiller ou faire surveiller l'autre. Le mari surveille son épouse; le patron, ses salariés; les groupes industriels, leurs concurrents.

 

123

Réflexion personnel

J´approuve le tripplement de caméras dans la ville parce que pense que il y a un gross besoin de securité aux rues. C´est une bonne idée car il y aura un moyen de découvrir tos les détail des actions des voleurs, assassins, escrocs, etc. Même si ça peut être utilisé pour le marketing, ils ont déjà des moyens pour savoir nos besoins et désirs avec toute la technologie qu´on utilise. Cependant, notre pays n´est pas prêt pour avoir cette technologie parce que même si la police sait la verité des criminelles, ils ne font pas rien. Alors, ils ne profiteraient ce moyen. Il faut régler quelques choses avant de être capable de le utiliser.

Moyens de surveillance

Les mouchards électroniques: comporte généralement un transmetteur radio, mais il y a beaucoup d’autres alternatives pour déplacer un signal.

L’écoute téléphonique: Les compagnies téléphoniques sont liées à la loi par des contrats ou licences qui donnent accès à l’écoute téléphonique aux autorités.

Les webcams

Des télévisions à circuit fermé

La photographie

 

OBJECTS DE LA VIE COURANTE:

L’utilisation d'un véhicule immatriculé

Les transports publics, utilisés avec un abonnement comportant son identité

Le téléphone portable, qui peut être précisément localisé ou servir de micro mouchard

L'usage de cartes bancaires

Observer

Noter des imformations

Réléver des imformations

La surveillance

Infiltrer

Dénoncer

Espionner

Localiser

Divulguer

Surveiller

Relever

Moucharder

 remplissage

Contrôler

Annoncer

 

Répertorier

Délater

 

Enregistrer

Dévoiler

 

Traquer

Moucharder

 

Exploiter

Réléver

 

 

 Caméras

 

 

 délateurs

 

Posté par saraperez à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mes rêves...

Je n´ai pas de problèmes aves des couchemars parce que je ne me souviens pas de ce que je rêve presque jamais! mais un jour, j´ai rêvé que j´avais un bébé (tout à coup je suis devenue une mère). C´était une jolie fille et j´était très heureusse avec elle. Le rêve a était très reél parce que je pouvait voir son  visage et toucher sa belle peau, elle se resemblait à moi et je l´amais beaucoup. 

madre-y-recien-nacido

Posté par saraperez à 18:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Un fou rire!!

C´était à l´église, nous étions presqu´à la fin du sermon du prédicateur (qui était un très long discours à 10 h du soir) donc on avait du sommeil. Tout à coup, mon cousin, qui était assis dans un banc, est tombé par terre en arrière parce qu´il était endormi. On a essayé de ne pas rire au milieu du sermon mais mon cousin ne pouvait pas se léver tout seul parce que il était dans le sol avec les pieds dans l´air. On a l´aidé et attendait jusqu'à ce que la fin du discours finisse pour rire avec liberté 

tomber

 

À une autre occasion, une amie m´a raconté que quand elle était petite, ella a vu le film "Chucky". Depuis ça, ella a vue ses poupées avec un regard bizarre. Un jour, ella a dû tuer un poupé pour "sauver" ses parents  Smile.

chucky


Posté par saraperez à 17:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Mes photos... Mes souvenirs...

Quand j´étais au lycée, j´ai participé au programme Supérate! où j´ai appris anglais et informatique pendant 3 ans. Aussi, j´ai trouvé de bons amis. Ici, c´est le jour quand on a reçu le diplôme. C´était un jour emouvant parce que c´était le dernier jour ensemble avec des collègues et professeurs. Nous chantions une chanson et on a pleuré en regardant une vidéo avec plusieurs photos prises pendant les 3 ans.

foto5


Ici, je suis avec un collègue du programme Supérate! et nous étions des collègues au bac aussi. Ce jour-là nous sommes allés à Joya de Cerén avec toute la classe. A ce moment là, je ne savais pas qu´il allait devenir mon copain. Nous sommes ensemble depuis 2 ans. 

foto2

Grâce à ma participation au programme Supérate! on m´a donné l´opportunité d´aller aux États-Unis pour une bourse de 3 semmaines comme "Youth Embassador". J´ai connu des jeunes de toute l´Amérique Centrale. Ici c´est un jour qu´on a passé à la campagne en faisant des sports d´hiver. Comme vous pouvez voir, nous sommes autour d´un petit igloo qu´on a fait. C´était un jour incroyable!!!

foto3

Ici je suis aves des amies de l´université. Depuis le premier jour nous sommes devenues de bonnes amies.

foto1

Ici c´est un jour de vacances avec ma famille. Nous sommes allés à Juayua, Apaneca et Ataco qui sont des lieux turistiques très jolis au Salvador.

foto4

 

 

 

Posté par saraperez à 15:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :