Souriez, vous êtes surverillés!

Voilà que la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, annonce le triplement des caméras de surveillance dans nos villes en moins de trois ans!

Le temps de la surveillance généralisée est venu. Nos ordinateurs sont aussi infiltrés que la CIA à l'époque de la guerre froide. Nos voitures sont truffées de puces qui permettent de les localiser à tout moment. Nos téléphones portables sont des délateurs électroniques ambulants. Les couloirs du métro, les rues de nos villes ont vocation à se transformer en studio de cinéma où l'on pourra voir qui tient la main de qui, qui embrasse qui et, évidemment, qui arrache le sac à main de qui, le voleur n'a pas pensé à mettre sa cagoule. Nos cartes bancaires enregistrent chaque retrait d'argent liquide, chaque acte d'achat. Toutes nos depenses de santé sont répertoriées.

Nos achats sur Internet peuvent nourrir de formidables banques de donnée. Et celui qui saura exploiter vos clics  - commande de billets d'avion ou de train, remplissage de votre caddie au e-supermarché, choix de livres ou de spectacles - sera en mesure de connaître vos besoins et vos désirs. Un rêve de marketing.Tous surveillés, donc. C'est certes angoissant, mais cela peut s'avérer rassurant. Qui peut refuser que les cyberflics traquent les cyberpédophiles? Qui va s'opposer à l'installation de caméras dans la station de métro où, cet été, a été tué un touriste italien agressé pas de voleurs à la tire? Qui osera demander la suppression du NIR, ce numéro unique qui permet aux ordinateurs du ministère des Finances, les mieux renseignés de France, de traquer les fraudeurs en tout genre? Il n'y a pas de défense des libertés sans sécurité des citoyens.

Reste, qu'aujourd'hui la panoplie high-tech est si riche, grâce aux progrès de l'informatique et de l'electronique, que son utilisation pose un tas de questions philosophiques et éthiques, mais surtout politiques. Chacun, peut desormais surveiller ou faire surveiller l'autre. Le mari surveille son épouse; le patron, ses salariés; les groupes industriels, leurs concurrents.

 

123

Réflexion personnel

J´approuve le tripplement de caméras dans la ville parce que pense que il y a un gross besoin de securité aux rues. C´est une bonne idée car il y aura un moyen de découvrir tos les détail des actions des voleurs, assassins, escrocs, etc. Même si ça peut être utilisé pour le marketing, ils ont déjà des moyens pour savoir nos besoins et désirs avec toute la technologie qu´on utilise. Cependant, notre pays n´est pas prêt pour avoir cette technologie parce que même si la police sait la verité des criminelles, ils ne font pas rien. Alors, ils ne profiteraient ce moyen. Il faut régler quelques choses avant de être capable de le utiliser.

Moyens de surveillance

Les mouchards électroniques: comporte généralement un transmetteur radio, mais il y a beaucoup d’autres alternatives pour déplacer un signal.

L’écoute téléphonique: Les compagnies téléphoniques sont liées à la loi par des contrats ou licences qui donnent accès à l’écoute téléphonique aux autorités.

Les webcams

Des télévisions à circuit fermé

La photographie

 

OBJECTS DE LA VIE COURANTE:

L’utilisation d'un véhicule immatriculé

Les transports publics, utilisés avec un abonnement comportant son identité

Le téléphone portable, qui peut être précisément localisé ou servir de micro mouchard

L'usage de cartes bancaires

Observer

Noter des imformations

Réléver des imformations

La surveillance

Infiltrer

Dénoncer

Espionner

Localiser

Divulguer

Surveiller

Relever

Moucharder

 remplissage

Contrôler

Annoncer

 

Répertorier

Délater

 

Enregistrer

Dévoiler

 

Traquer

Moucharder

 

Exploiter

Réléver

 

 

 Caméras

 

 

 délateurs